Problème de fond

~

Quand les mots prennent forme, je les ai face au nez.
En y mettant les formes, j’aime les façonner.

Faire le maniéré ? Non merci, sans façon.
J’aime la manière et… l’art sans contrefaçon.

Ce serait formidable, sans faire de manière,
Une forme façonnable, de toutes les manières.

Toutes piles et faces ont, leur chance de tomber,
De toutes les façons, c’est façon de parler.

Qu’importe qui t’informe, me dit un âne hier,
L’important c’est la forme… d’une certaine manière.

~

2 Responses to “Problème de fond”


  • Problème de forme dans le problème de fond, et le sens devient ambigu.

    Doit-on lire « Quand les mots prennent forme, Je les ai face au nez. » ou bien « Quand les mots prennent forme, Je les hais face au nez. » ?

  • ~

    Voici une ânerie, merci beaucoup JR,
    De mes fautes je ris, je suis même MDR.

    Mais grâce à mes lecteurs, qui bien intentionnés,
    m’les envoient en plein coeur, je les ai face au nez !

    ~

Leave a Reply