Paix à son âne !

~

Poids et maux des poèmes, récoltant ce qu’il sème,
Son fardeau est trop lourd, il préfère couper court.
D’avoir trop à conter, Onîm veut arrêter.
Havre trop littéraire, pour aller prendre l’air,
Il ne reviendra plus, merci de l’avoir lu.

~

1 Response to “Paix à son âne !”


  • Que fait-on face à cet âne : rit ?
    Faut-il rire ou pleurer sans larme
    Se dire que ça y est c’est fini
    Note âne aimé rend les armes

    Meuh nan comprit soudain la vache
    N’on se trouve au bord d’une mare !
    Allez, je vais prendre un canard
    Merci d’m’avoir fait rire pauv’tache !

Leave a Reply